Attention! Les Irianiens ne sont pas des Arabes!

Ne vous étonnez pas si vous voyez les Iraniens devenir choqués, offensés et même agressifs si vous leur dîtes : « Vous les Arabes… »; « votre langue arabe… », etc.. Aïe aïe, aïe!!! Chose à ne pas faire!! Vous risquerez d’en « prendre plein la gueule » :D. Il est vrai que l’Iran est un pays musulman dont l’écriture est basée sur l’alphabet arabe, cependant, les ressemblances s’arrêtent là. Les Iraniens sont d’origine indo-européenne, un tout autre peuple, une civilisation très ancienne et totalement différente, avec une culture et un mode de vie propre à eux.

Les Iraniens parlent le farsi, et non l’arabe. Certes, avec la venue de l’islam et l’entrée du Coran dans la vie des gens, la langue arabe a eu une grande influence sur l’iranien, beaucoup de mots arabes se sont introduits dans le farsi et des dérivés en ont été créés, que les Iraniens essaient tant bien que mal de « farsiser » d’ailleurs, mais ce n’est pas pour autant que ce sont des Arabes. Ce n’est pas parce que les Français vont faire du « shopping » ou que les Québecois trouvent quelque chose d’étrange « weird », et qu’ils utilisent le même alphabet que ce sont des Anglais, n’est-ce pas?

Pour distinguer les Iraniens des Arabes, il faudrait revenir sur leur histoire, que je ne ferai pas ici, d’une part parce qu’il serait très long d’écrire des milliers d’années d’histoire et de civilisation et de l’autre, je ne suis pas historienne et je ne connais pas vraiment la « vraie histoire » moi-même; elle a été tellement détournée, embellie sur certains aspects, enlaidie sur d’autres, etc. (d’ailleurs, qui la connaît?) mais j’énoncerai les grandes lignes après l’invasion de l’Iran par les Arabes.

La conquête de la Perse par les armées musulmanes a été sanglante. Des guerres d’indépendance se sont succédé et les Iraniens ont perdu des batailles décisives. Babak et Yaghoob Leyss-Saffar, les plus célèbres des commandants guerriers ont combattu les troupe du Calife des musulmans siégeant à Bagdad pendant de nombreuses années, jusqu’à ce qu’ils perdent leur bataille. C’est alors que la religion musulmane à été imposée aux Iraniens qui pratiquaient alors le zoroastrisme, ce qui a été un véritable choc entre les cultures perse et arabo-musulmane. Par la suite, le mouvement chiiste iranien a forgé une tradition spécifique qui donnait aux Iraniens l’illusion que cette religion était la leur, donc différente de celle des Arabes.Toutefois, même aujourd’hui, les Iraniens indépendamment de leur religion, accordent beaucoup d’importance aux fêtes zoroastriennes, malgré l’effort qu’un groupe d’extrémistes a employé pour les éliminer, ou pour les transformer en fêtes religieuses islamiques depuis 30 ans. D’un point de vue culturel, des efforts ont été entrepris pour préserver la langue, l’héritage et l’identité nationale.

Depuis que les Perses sont devenus musulmans, et plus tard musulmans chiites, la culture islamique aussi bien dans le domaine de l’architecture que la littérature ou encore la science a atteint un degré de perfection inégalable; en effet les Arabes se sont approprié les connaissances de ce peuple qui était plus développé qu’eux!

Les plus grands philosophes, écrivains et scientifiques étaient des Perses, alors que tout le monde les croit Arabes :
Avicenne (Ibn sinna) médecin et philosophe de renom dont les découvertes médicales sont compatibles avec la médecine d’aujourd’hui.
Al -Khuwarizmi, l’inventeur de l’algèbre et de l’algorithme est né dans le centre de l’Iran.
Al-Biruni, grand mathématicien et astronome perse de langue arabe.

Et le conte « Les Milles et une nuits », n’est pas arabe comme on a tendance à le croire, mais bien perse (Shehrazade est un prénom cent pour cent perse).

Je finirai avec le poème d’Omar khayyam, un des plus grands poètes musulman iranien, la traduction ne rend pas l’image ni le sens aussi sublime que l’original, mais c’est tout de même très beau  :

« Hier est passé, n’y pensons plus
Demain n’est pas là, n’y pensons plus
Pensons aux doux moments de la vie
Ce qui n’est plus, n’y pensons plus »

« Elle passe bien vite cette caravane de notre vie
Ne perds rien des doux moments de notre vie
Ne pense pas au lendemain de cette nuit
Prends du vin, il faut saisir les doux moments de notre vie »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s